L'équipage (Type 4) : Dispositif centré sur l'apprentissage, caractérisé par le soutien au processus de construction des connaissances et sur les interactions interpersonnelles

Un exemple issu du terrain : Le dispositif de Serge, enseignant chercheur en didactique des sciences économiques, entre 11 et 20 ans d’expérience d’enseignement.

Cet enseignant dispense ce cours de didactique des sciences économiques depuis environ 5 ans. Destiné à un groupe réduit d’étudiants (entre 6 et 30), ce cours fait partie d’un programme de master proposé à de futurs enseignants de l’enseignement secondaire.

Les activités à distance occupent une part importante de ce dispositif ; chacune d’entre elles est organisée et scénarisée par Serge.

Par exemple, chaque étudiant, ou groupe d’étudiants, rédige un travail d’analyse critique et le dépose dans l’environnement virtuel de travail pour permettre aux autres étudiants de le relire et d’apporter des commentaires . Cette étape de travail fait partie intégrante du scénario de cours de Serge qui accorde une grande importance au développement de compétences réflexives, communicationnelles et relationnelles chez ses étudiants :

C’est une logique qui, in fine, veut que les producteurs de savoirs soient les étudiants et, d’autre part, on impose une forme d’apprentissage qui consiste à exprimer une critique sur le travail qui consiste en un apprentissage pour celui qui le reçoit et celui qui le rédige [...]. Pour qu’ils s’exercent à rédiger ces critiques de manière porteuse, on maintient le contrôle social par rapport à la critique exprimée ”.

Un soin tout particulier est donc apporté à la qualité de l’accompagnement et les étudiants sont souvent amenés à répondre aux questions de leurs pairs, à argumenter, à débattre , en présence comme à distance. Serge se considère alors plutôt comme modérateur de la discussion, plus que comme intervenant principal :

L’enseignant là-dedans, il gère le groupe [...]. Il fait le suivi, le contrôle sans aucun commentaire sur le contenu  [...] c’est de sa responsabilité de regrouper les réponses et, en présentiel, de demander à l’un ou l’autre d’expliciter ou de résumer sa préparation, sa critique ou sa réponse et de faire réagir le reste du groupe ”.

L’approche pédagogique par problème généralement adoptée par cet enseignant a pour objectif de placer ses étudiants en position de novices afin de leur faire prendre conscience des difficultés qui seront celles de leurs futurs élèves :

D’abord c’est de les surprendre, les placer dans une démarches pour qu’ils puissent expérimenter les malaises qu’ils vont rencontrer et que leurs élèves vont rencontrer ”.

La scénarisation occupe donc une place importante au sein de ce dispositif ; non seulement en tant que moyen d’organisation mais également comme métaphore illustrant la prise de conscience de l’enseignant comme metteur en scène de son dispositif et du rôle de chacun :

C’est un contexte un peu particulier : on enseigne ce que l’on fait. On enseigne comment enseigner. La démarche suivie est sous-jacente et permanente ; c’est la mise en abyme ”.