Effets sur le développement professionnel des enseignant-e-s

Nous avons interrogé les enseignant-e-s (N=179) sur les effets qu'ils observent sur leur propre métier, depuis qu'ils mettent en oeuvre des dispositifs hybrides. Les effets potentiels, par rapport auxquels ils étaient invités à se positionner, sont détaillés en bas de page

Premier constat :  la majorité des répondants déclarent évoluer dans leur métier suite à la mise en oeuvre de dispositifs hybrides !

Graphique 1 : Pourcentage d'enseignant-e-s (N=179) déclarant observer des effets sur les différentes dimensions de leur développement professionnel sondées.

Deuxième constat :  cette perception varie fortement selon les deux grandes familles de types de dispositifs que nous avons mises en lumière. Les dispositifs centrés sur l'enseignant et sur la transmission de contenu (types 1 à 3) semblent engendrer moins d'effets que ceux centrés sur la construction de leur apprentissage par les étudiants (types 4 à 6). 

Graphique 2 : Comparaison des déclarations d'effets selon les deux grandes familles de types de dispositifs hybrides : types "centrés sur l'enseignement et la transmission de contenus" (types 1 à 3) et types "centrés sur la construction de l'apprentissage" (types 4 à 6)

Voici le détail de la perception d'effets en fonction des types de dispositifs mis en oeuvre. On peut constater que, dans la famille des types "centrés apprentissage", c'est le type 4 qui semble stimuler le plus le développement professionnel des enseignants.

Graphique 3 : Détail de la comparaison des déclarations d'effets, selon les types.

Effets potentiels par rapport auxquels les enseignants étaient invités à se positionner :

Pour chacun de ces thèmes, des affirmations leur étaient proposées, et ils étaient invités à répondre par "non", "plutôt non", "plutôt oui" et "oui".

  > En savoir plus sur les effets des dispositifs hybrides sur le développement professionnel des enseignants :