Effets des dispositifs hybrides sur les établissements d'enseignement supérieur

En étudiant les dispositifs hybrides, le projet HY-SUP questionne l'adaptation de l'enseignement supérieur aux attentes des étudiants et de la société du 21ème siècle : les établissements se transforment-ils pour offrir un enseignement supérieur davantage ouvert, flexible et accessible à tous ses publics, adapté à la formation tout au long de la vie, davantage mobile et international... ?


Pour répondre à cette question, nous avons interrogé 60 enseignants et 20 responsables institutionnels (membres des équipes rectorales, responsables de services de soutien aux technologies éducatives) dans nos 6 institutions partenaires. Les entretiens semi-dirigés ont été transcrits intégralement et étudiés selon une méthodologie d'analyse de contenu par catégories.

Constats

Nos travaux montrent que les changements observés se situent essentiellement à un niveau individuel, et non au niveau des établissements : ce sont les enseignants qui, par envie d'explorer de nouvelles pratiques, par préoccupation de la qualité de leurs enseignements et pour répondre aux besoins spécifiques de leurs étudiants, prennent l'initiative de construire un dispositif hybride. Si les institutions mettent à leur disposition des ressources matérielles et humaines et reconnaissent un haut potentiel aux dispositifs hybrides, les responsables institutionnels ne déterminent pas de politique claire et ciblée en la matière . Un des arguments avancés est qu'il y a d'autres priorités pour relever les nombreux défis de l'enseignement supérieur, notamment liés à la mise en oeuvre de l'espace européen "Bologne".

En corollaire, l'organisation pédagogique des établissements ne prend pas encore en compte de manière spécifique ce type de dispositif pédagogique, ni dans les évaluations d'enseignement ni dans la gestion de la qualité au sein de l'établissement.

De même, les efforts parfois très importants en temps, en énergie et en créativité des enseignants qui essaient d'adapter leurs enseignements aux nouveaux besoins des étudiants, ne sont pas reconnus de manière spécifique dans leur carrière.

Perspectives

Cette recherche montre l'importance de continuer l'expérimentation de dispositifs hybrides à haut potentiel et surtout de visibiliser davantage leurs effets positifs sur les différents acteurs de l'enseignement. En effet, les dispositifs hybrides sont un moyen de relever les nombreux défis auxquels sont confrontés les établissements d'enseignement supérieur :

  > En savoir plus sur les effets des dispositifs hybrides sur les établissements :

* Les photos sont issues de FreeDigitalPhotos (http://www.freedigitalphotos.net/) sauf celle de l'amphithéâtre : Eric.Le Roux/Communication/UCBL